Little Miss Beauty

Coup de gueule sur l’huile de palme

Tu le sais avoir un blog pour moi c’est avant tout de partager, au départ on parlait beaucoup maquillage et soins mais avec le temps toi et moi on s’est mis à parler de tout et de rien.

Aujourd’hui j’ai encore envie de pousser un gros coup de gueule !

Souvent le matin je regarde les maternelles sur France 5 et juste après France 5 diffuse divers reportages, l’autre jour je suis tombée sur l’enquête autour de l’huile de palme dans l’alimentation (je précise parce que vu que les dérivés sont nombreux : dentifrice, gel douche, diesel, produits d’entretien ….)

L’huile de palme est une huile extraite par pression à chaud de la pulpe des fruits du palmier à huile. Faut dire que le palmier à huile est un des arbre les plus rentable de la planète puisqu’il fournit des fruits tous les 15 jours.

A la base l’huile de palme non raffinée contient un fort dosage de béta carotène, 15 fois plus que dans les carottes, de la vitamine A et E mais une fois raffinée sa concentration tombe à 0 pour le béta carotène et diminue de 50% les vitamines.

huile de palme

Mais en plus d’être un arbre généreux au niveau de sa production de fruits ce qui la rend pas chère, elle est un bon conservateur, rend les produits plus onctueux (cas du nutella) ou plus craquant  et elle très facile d’utilisation ….. alors tu penses que les industriels se sont jetés dessus comme la misère sur le monde.

Pour revenir au reportage je me suis pris pas mal de claques dans la gueule.

La première concernant la partie environnementale (très liée à la santé tu vas le voir), donc évidemment comme ça ne coûte pas cher, peu à peu, on déforeste pour planter des palmiers surtout en Asie du Sud Est.

Là où ça devient juste gravissime, c’est qu’on utilise des herbicides dans les palmeraies dont les molécules sont interdites en France ou dans d’autres pays. Mais comme contrairement à chez nous, il n’y a pas de réglementation sur les phytos dans les pays d’Asie du Sud Est, les firmes écoulent leurs produits à base de ces molécules (notamment le paraquat). Tu voyais des meufs même pas protégées, en botte de pluie et en tee shirt passer l’herbicide avec un pulvérisateur sur le dos. Et après la population locale te disait qu’ils avaient des problèmes de peau que ça les grattait. Dans un des pays, la palmeraie était près d’un cours d’eau, résultat en cas de pluie l’herbicide se déversait dans la rivière et comme c’était le seul endroit où les villageois pouvait se laver ben ils se lavaient dans l’eau polluée, les enfants toussaient et se grattaient. Et là tu apprends que la firme qui vend le produit en question, pour accélérer les ventes, proposent des lots aux vendeurs genre tu vends 100L tu as un scooteur, et tu voyais le mec qui disait « moi je veux le voyage à Paris ….. Là j’étais juste choquée ……

En plus pour la petite histoire tu parles bien qu’ils ne sont pas là à respecter le stockage des produits phytos ou encore les doses maximales autorisées pour l’application, je me demande combien de résidus se trouvent dans l’huile de palme donc à la sortie dans les produits que l’on consomme.

Dans le reportage ensuite, les journalistes nous parlaient de l’alerte de l’ANSES : agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation qui te dit que oui l’huile de palme qu’on retrouve dans de nombreux aliments industriels au final ça augmente les risques de bouchage des artères et donc de maladies cardio-vasculaires.

Et là j’ai envie de leur dire, et vous ne faites rien ???? En France quand ça concerne la santé publique, on ne fait RIEN parce que ça va emmerder les industriels ?????? Nous on attend les morts et le bon vieux scandale sanitaire qui passe à la télé, sinon c’est moins drôle ….

Quand tu vois que tu trouves de l’huile de palme dans presque tout : biscuits, chips, pain de mie, cacahuètes, dentifrice, gel douche, shampoing, produits ménagers et qu’en plus comme les industriels sont de gros menteurs ils n’écrivent pas toujours  « huile de palme » hé non, on pourrait avoir envie de lire l’étiquette, parfois ils mettent « huiles végétales » ou encore « E471 – E472, E481 » les trucs où forcement tu ne comprends rien.

Encore une fois on revient sur la transparence de l’étiquetage …. Finalement tu peux tellement entourlouper les consommateurs en omettant de préciser des doses quand c’est inférieur à x% ou encore tu peux changer la dénomination de certains composants … comment veux tu qu’on ait confiance dans ces gens là ? Les mecs ils te mettent du cheval dans le steack pur boeuf et même parfois du porc sans le mentionner et après ils nous parlent de confiance dans la chaîne alimentaire AHAHHAHAHHA

Y’a un mec qui a décidé de vivre un an sans huile de palme, il a même fait un blog, c’est assez édifiant et il mérite vraiment le détour. Il a même fait des petits guides (vert et bleu) pour apprendre à reconnaître l’huile de palme dans les compositions de produits et apprendre aussi à s’en passer (enfin à essayer quoi … ce n’est pas toujours évident). Son blog http://vivresanshuiledepalme.blogspot.fr il est vraiment super instructif et intéressant.

Quoi qu’il en soit, afin d’éviter la surconsommation de cette huile pas très très bonne pour la santé et que les industriels pourraient largement remplacer par les autres huiles (olive, colza, coco, tournesol) ou même la graisse de canard ou le beurre de karité ….. il faut quand même éviter au max les produits industriels. Manger des fruits, des légumes, de la viande et du poisson non cuisinés et quand on a envie d’un bon gâteau, venir sur LittleMissBeauty piquer une recette 😉 Bref le fait maison reste le meilleur moyen de mieux consommer en fait.

Encore une fois ce n’est pas pour donner des leçons ou quoi mais pour prendre conscience que ce qu’on a dans notre assiette finit par faire partie de notre bonne ou mauvaise santé. Il ne suffit pas de faire du sport si tu ne manges que de la merde à côté (et en plus à ton insu), ça ne sert à rien.

Mais quand je pense qu’on fait la chasse au Mac Do et autres, pourtant je ne suis pas une fan de Mac Do, crois moi, il ne me voit pas souvent Mac Dal, mais que finalement en faisant des courses au supermarché tu manges quasi aussi mal en prenant des produits transformés, ça me fait un peu rire (jaune je précise !!!!!!!)

En bref, j’enfonce peut être pour toi des portes déjà ouvertes mais en voyant ce reportage j’avais juste envie d’en parler à la terre entière …

T’en penses quoi ? Tu as confiance dans les industriels ?

Finalement, je suis contente de prendre mes légumes au petit producteur du coin, et de manger assez simplement.

Bonne journée

Mme beauté énervée

 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

20 messages sur “Coup de gueule sur l’huile de palme

  1. J’ai vu ce reportage et je pensais en faire un article, mais je ne savais pas trop comment l’écrire !
    Ce reportage m’a révoltée, et je suis bien contente de ne pas acheter de produits industriel (je fais tout moi même). Mais je sais très bien que malgré tout, j’en consomme sans le vouloir dans certains produits et je ne peux pas y faire grand chose puisqu’il y en a dans tout, même les trucs les plus improbables. Merci pour ce billet qui, je l’espère, informera le plus grand nombre et éveillera les consciences.

  2. Je suis partie à la chasse à l’huile de palme depuis que j’ai des enfants, je crois. Ça coïncide à une prise de conscience, à une envie de manger plus sainement, mais je suis sûre que je dois en ingérer malgré moi (à l’insu de mon plein gré).. Comme tu dis, on peut se demander ce qu’on attend pour prendre des mesures et bien entendu, cuisiner soi-même, ça aide 😉 Bisous

  3. Coucou,

    C’est n’est pas évident de savoir quels produits n’en contiennent pas, comme tu dis, les étiquettes ne sont pas vraiment lisibles…
    Mais je suis entièrement d’accord, c’est révoltant, et pareil, dans la mesure du possible, je fais beaucoup de choses maison.
    Merci pour ce chouette article coup de gueule, et pour le lien vers le blog, je vais aller le regarder dès que possible !

    Beez

  4. Hello,
    je suis à 100% d’accord avec toi ! Mieux vaut éviter l’huile de palme et faire attention (mais il n’y a pas que ça, il suffit de lire une compo de shampoing en supermarché pour s’arracher les cheveux…).
    Le seul problème du « fait maison » c’est le temps que ça prend. 🙁
    Bises

  5. C’est édifiant mais bon … cela ne m’étonnes guère ! Bien sûr que le gouvernement ne va rien faire. Il va attendre un rapport qui lui explique que c’est pas bien, puis un autre qui le confirme, puis encore un autre . Puis des recherches, etc. … Bref, c’est pas prêt de se mettre au point ! Puis comme tu le dis si bien, il ne faut pas embêter nos amis les industriels. Non, non faut surtout pas les déranger et continuer à fermer les yeux …. Bref, je vais essayer de retrouver le reportage sur France5.fr, je suis sûr que ça va me plaire 😉
    Bisouilles !

  6. Coucou !

    Je ne sais pas si ça va pouvoir t’aider mais j’ai découvert des applis à télécharger sur le téléphone qui te permettent de savoir sur une échelle (du rouge – pas bon – au vert – très bon voir BIO) que valent réellement les produits du supermarché.

    De tête, je crois que tu as « mesGoûts » et « noteo ». Tu peux mettre certains critères pour ne voir que les produits qui correspondent à ton profil. Je l’ai pas vraiment utilisé en situation réel mais ton article va m’y pousser !

    Bisous <3

  7. mode314 on 2 juillet 2013 at 9 h 23 min said:

    Bonjour. Je fais la chasse à l’huile de palme aussi et c’est un sacré boulot! Je boycotte les produits avec « huile de palme » ou « matières grasses végétales » sans plus de précision. Ce matin par exemple, j’ai vu une tarte aux poireaux de la marque Marie sur laquelle il y avait écrit en grand  » avec les mêmes ingrédients qu’à la maison » ( ou quelque chose comme cela) … et contenant de l’huile de palme. On trouve de l’huile de palme partout! Même dans pas mal de produits bio.

  8. mode314 on 2 juillet 2013 at 9 h 30 min said:

    J’ai oublié de dire que l’on en trouve aussi dans presque tous les  » laits » pour bébé ( même bio). Un aberration quand on sait que cette huile bouche les artères plus que les autres.

  9. Le problème c’est l’alimentation industrielle.
    Si de temps en temps, on mange un produit avec un peu de l’huile de palme ou tout autre produit (vous citez Le MacDo) pas très recommandé pour la santé, ce n’est pas très grave. Mais lorsque par manque de temps, mais surtout par manque d’argent – parce que ces produits sont bien moins chers – on ne mange que ça, alors ça devient dangereux.
    Essayons de manger varié et équilibré !
    Merci pour votre coup de gueule

  10. C’est bien que tu en parles ! Ça aide la prise de conscience 🙂

  11. mme-beaute on 2 juillet 2013 at 12 h 17 min said:

    @djahann : c’est dur de passer au travers même en faisant attention …

    @cecile : c’est ça c’est comme avec le bisphénol …. c’est vrai qu’avec le petit c’était une prise de conscience encore plus forte

    @Eire : oui tu verras le blog est pas mal du tout

    @easy maybe : olala les compos des produits de beauté c’est pire que les aliments à lire !!!!! c’est vrai que le fait maison c’est plus long mais parfois un steack et une salade verte c’est mieux qu’un plat tout prêt 😉

    @morgon : c’est dans 10 ans qu’on nous dira : « ah merde ça a eu plein d’effets néfastes, on est désolé ….. »

    @coralie : merci je vais regarder, par contre même le Bio n’échappe pas à l’huile de palme

    @mode314 : c’est clair que la chasse n’est pas évidente ….. j’ai vu pour les laits bébé ça me déprime totalement ….

    @matching points : exactement, en lui même ce n’est pas dangereux comme produit c’est le fait d’en surconsommé car on en trouve dans tout !

  12. et bein ! ça c’était un coup de gueule !! En tout cas cela confirme ce que tout le monde pense : il faut vraiment éviter les plats tout prêt et faire la cuisine sois -même ( même si des fois on a la flemme, que ça prend du temps et qu’on pense qu’on est mauvaise cuisinière)
    Je vais aller jeter un coup d’oeil sur le blog du mec!
    Bonne aprem

  13. mme-beaute on 2 juillet 2013 at 12 h 23 min said:

    @emy : héhé 😉 tu sais la cuisine c’est vrai que ça prend parfois du temps mais y’a plein de plat simple qui sont prêts aussi rapidement qu’un truc qu’on passe au micro onde surtout là avec l’été et les salades hihiih Tous les soirs j’ai envie de me jeter pour faire à bouffer alors je te comprends !

  14. froglette on 2 juillet 2013 at 16 h 11 min said:

    Avec les allergies de pépette, j’ai appris à lire les étiquettes!! C’est hallucinant!
    Bref, si tu veux voir un autre scandale, c’est là:
    https://www.youtube.com/watch?v=9i-jIu9bu54
    Heureusement on est en France mais certaines choses existent déjà chez nous…

  15. Bonjour,

    Je vais me permettre de jouer le rôle de l’avocat du diable pour tenter de donner un peu de relief à la discussion.
    Vous devez comprendre que ces documentaires (j’en ai vu quelques uns sur France 5) se servent du sujet facile. L’huile de palme est devenue un bouc émissaire et les médias se facilitent la vie à traiter ce genre de thème, qui fera sans hésitation mouche auprès de leur audience. Il n’est pas plus compliqué d’ailleurs de choisir quel angle va être présenté. En montrant l’huile de palme comme ayant qualités et défauts, le reportage sera taxé de subir un lobbyisme quelconque. Pourquoi se donner du mal alors qu’en faisant un brulot, tout le monde sera heureux?

    Ces documentaires font des constats plus négatifs que la situation n’est réellement. Et sans droit de réponse, le message facile, simpliste de « l’huile de palme est mauvaise » reste.
    Vous n’entendrez jamais parler du reste : en Asie, comme chez nous en Afrique, le palmier est un incroyable vecteur de croissance économique ; son rendement est 8 ou 10 fois supérieur aux autres oléagineux ; elle contient bien moins d’acides gras saturés que le beurre chéri en France ou l’huile de coco, qui vous donne l’impression de cuisine tropicale…
    Et pas de réel expert médical pour parler de santé.

    A la place, on montre le jeune homme de Vivre sans huile de palme, ce qui constitue difficilement une source sure. De la même manière qu’on reproche à un producteur d’huile de palme de ne pas être objectif lorsqu’il en parle, pourquoi attacherait-on davantage de crédit à quelqu’un si notoirement opposé?

  16. mme-beaute on 2 juillet 2013 at 16 h 38 min said:

    @diallo : non non c’est bien de s’exprimer même si on est pas d’accord on est là pour ça
    Il me semble que l’Afrique n’est pas la plus grosse production d’huile de palme, c’est surtout l’Asie et d’ailleurs dans mon article je parlais de ce coin là de la planète.
    Je parle aussi d’huile raffinée, pas celle directement issue de l’arbre qui a en effet de nombreuses propriétés (vitamines, béta carotène) mais qui les perd presque toutes après. Là aussi le problème soulevé par l’ANSES était sur la surconsommation de l’huile de palme pour les gens qui mangent beaucoup de produits industriels, c’est pour ça que j’ai pris l’exemple Mac Do un Mac Do par jour c’est pas pareil qu’un par mois. Ce qui me gêne le plus c’est vraiment le manque de transparence des industriels, pourquoi écrire « huile végétale » si pour eux c’est une huile sans danger et saine ????
    Ce n’est pas une « guerre » contre l’huile de palme et ses producteurs, c’est juste qu’on ne nous dit pas tout, comme pour les médocs par exemple mais au final 10 ans après on se dit « on aurait pas du »
    Oué le lobby est vraiment trop fort et ça ça reste une réalité 🙁

    Merci pour ton commentaire 🙂

  17. @ diallo

    Le reportage de France a montré tous les aspects. On a vu qui profite de l’argent de l’huile de palme en Indonésie : les revendeurs, les vendeurs de pesticides. pour les gens dans les plantations ce n’est pas le cas. C’est vrai ou faux ?

    Question acides gras vous semblez ne pas avoir compris le message des spécialistes du reportage : l’excès est mauvais et les français peuvent en consommer beaucoup sans le savoir. Le beurre on sais quand on en mange. et on sais qu’en excès il est mauvais.

    Quant au jeune homme de Vivre sans huile de palme, de quelle source parle-t-on ? avez vous réellement vu le reportage ? Quelles informations donnent-il ? Aucune sur la santé, mais la présence de l’huile de palme et ses dérivés dans le quotidien. Quels sont ces dires qui sont inexacts d’après vous ?

    Quand au côté partisan du reportage, là encore c’est limité. N’explique-t-on pas l’intérêt de l’huile de palme ? le nombre de personnes travaillant dans le secteur ? Ne montre t on pas ce marchand d’huile qui gagne des milles ?

  18. Hello,

    je regarde pas les reportages de ce genre, on t’alerte sur l’huile de palme alors qu’on a aucun recul sur le colza par exemple alors perso je m’inquiète pas trop d’autant que je bosse (bossais) dans le secteur agroalimentaire et que ce qu’on y fait te ferait hérisser les poils des bras !
    Tu parle de petits producteurs ? Mouah ah ah ! Certains se fournissent au MIN et ça vient d’Espagne (super utilisateur de pesticides) et ils ne le mentionnent pas à la vente.

    Sinon j’ai travaillé dans un secteur que je pensais à l’abri de ces pratiques déplacées : la viande.

    Abattoir conserverie, on tue les canards et les lapins, découpe et vente en frais ou congélation de ce qui ne se vend pas (ensuite on décongèle pour vendre en frais sans mention de la congel préalable =/) et confection de petits plats genre fois gras…
    On faisait aussi du hallal.
    – « Hé machin, j’ai plus de lapins Hallal, il m’en manque sur la commande…
    – Pas grave prends les normaux ! »
    ça c’est un exemple au milieu de tant d’autres.
    Je reçoit du magret de canard de Pologne qu’on ré emballe en canard français !
    Bref, l’huile de palme n’est qu’un symptôme de notre société pourrie où on ne peut avoir confiance en personne.
    Ah oui on bossait avec la boîte de Castelnaudary qui vendait le cheval pour du bœuf =)

    Sinon je posais trop de questions, j’ai été virée ^^

    Bisous

  19. Fredopipo on 9 juillet 2013 at 7 h 41 min said:

    Mais c’est un comble de s’insurger contre l’huile de palme pour des « expertes » en maquillages et cosmétiques. Vous ne voulez tout de même pas que se remette à massacrer des baleines pour faire des rouges à lèvres ?!…
    Dieu merci, on a l’huile de palme pour les gels douches et l’huile de palmiste (l’intérieur de l’amande) pour les crèmes, rouges à lèvres et autres savonnettes…
    Ce corps gras est utilisé en Afrique de l’Ouest depuis l’antiquité. C’est même l’oléagineux le plus ancien retrouvé dans les pyramides d’Egypte. Quand j’en vois certain(e)s parler de boycott (mode314), ça me fait doucement sourire…
    Pourquoi ne tentez-vous pas de vous renseigner sur les autres oléagineux, susceptibles de remplacer la palme : Le soja OGM des USA et du Brésil ? Le Colza cultivé en grand coup de fertilisants dans les plaines d’Europe ? L’arachide irriguée en Chine et en Inde qui épuise la ressource en eau ?
    Je vous le dis clairement, il vaut 100 fois mieux une huile de palme (même raffinée) qu’une autre huile végétale hydrogénée, issue des OGM et cultivée dans des zones improbables. Pourquoi toujours entretenir cette psychose sur l’huile de palme ?… Croyez-vous que le beurre, le saindoux ou la graisse de canard soient meilleurs pour la santé ?

  20. mme-beaute on 9 juillet 2013 at 17 h 52 min said:

    @fredopipo : d’abord il ne s’agit pas d’avoir la critique facile, ensuite c’est pas parce qu’on aime la cosmétique qu’on est conne et qu’on valide les tests sur les animaux ou le coup des baleines …. c’est un peu réducteur je trouve comme remarque.
    Ensuite je ne reviens pas sur l’huile de palme dans les cosmétiques mais dans ce qu’on mange. Ce qui me gêne c’est surtout la mise en danger de la population locale en Asie du Sud est en leur faisant passer un herbicide qui n’est même plus autorisé en France sans aucune protection ou encore le fait qu’on déforeste massivement pour une production d’un arbre qui est « économique ». Je rebondis à partir d’un reportage que j’ai vu et il est bien entendu que ce n’est pas que l’huile de palme qui me fait réagir mais c’est aussi la filière agro alimentaire qui m’horrifie un peu, donc effectivement là je parle de l’huile de palme mais les autres huiles sont peut être aussi concernées, mais je ne me suis pas penchée dessus.
    Quand à la graisse de canard, la différence c’est qu’on l’utilise pas dans tous les produits, le problème avec l’huile de palme c’est qu’elle est partout et que finalement on en mange plus que ce qu’on croit et c’est aussi cette surconsommation dont je parle.

Répondre à Eire Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation

#JeSuisCharlie